Besoin d'un bon dentiste? Chez Prisma, vous êtes toujours bienvenus ! En savoir plus

Blanchiment dentaire. Plus qu’une idée brillante

Le blanchiment dentaire est plus qu’une question d’esthétique quand l’estime de soi entre en jeu. Parole de dentiste!

 Saviez-vous que vos dents ne sont pas blanches de nature? La couleur des dents varie d’une personne à l’autre, allant d’un jaunâtre à un grisâtre qui peut même foncer avec l’âge. Au-delà de la génétique, vos habitudes de vie entrent aussi en jeu. SI vous fumez ou que vous consommez des aliments qui tachent (café, thé, vin, chocolat, etc.), vos dents en témoignent au fil du temps.

De prime abord, donc, si vos dents ont une teinte plus ou moins blanche, pas de problème. Mais, pour plusieurs, un certain niveau de confiance en soi passe par la blancheur de leur sourire et surtout comment il est perçu, que ce soit par leurs collègues et clients au travail ou par leurs amis à l’école. C’est ici que le blanchiment dentaire devient un puissant allié.

Solutions blanchissantes: en pharmacie ou chez le dentiste?

Il existe de nombreux produits qui promettent de blanchir les dents, des pâtes dentifrices aux gommes, aux rince-bouches et aux bandelettes blanchissantes en pharmacie. Mais offrent-ils tous les mêmes résultats que le blanchiment dentaire en clinique et, surtout, sont-ils sécuritaires? On fait le point.

À condition d’être utilisés selon les directives de temps et de fréquence sur l’emballage, rassurez-vous, tous les produits blanchissants en pharmacie sont sécuritaires. Par contre, ils fonctionnent en raison des abrasifs qu’ajoute le fabricant (p. ex. carbonate de calcium ou bicarbonate de sodium), à de faibles concentrations, si bien que leur efficacité se limite aux taches de surface. Vous possédez des couronnes visibles ou des facettes? Le peroxyde des bandes réfléchissantes ne pouvant rien changer à leur couleur, un blanchiment personnalisé chez le dentiste devient une nécessité.

Enfin, est-il besoin de le préciser, les produits blanchissants ne devraient jamais être utilisés pour remplacer un nettoyage professionnel, la première étape avant tout blanchiment. Si l’Association dentaire canadienne recommande de consulter son dentiste avant de débuter n’importe quel traitement de blanchiment dentaire, c’est qu’il faut impérativement déterminer si la décoloration dentaire pourrait avoir une cause médicale.

L’ABC du blanchiment

La première règle d’un blanchiment réussi est la même que celle prônée par les artistes : le blanc de vos yeux devrait correspondre au blanc de vos dents. Si un gros contraste existe entre les deux, vos dents vous semblent probablement plus ternes qu’elles ne le sont en réalité. Bonne nouvelle, dès lors qu’on réduit ce contraste, le blanchiment n’en sera que plus éclatant.

Si vous êtes à court de temps, sachez que le blanchiment en clinique dentaire est plus rapide et permet d’obtenir une progression de plusieurs nuances en une seule visite. Idéalement, vous voudrez le combiner à des traitements à la maison, sous forme de gouttières adaptées à la forme de votre dentition, dans lesquelles il suffit d’ajouter un gel de peroxyde aux concentrations adaptées à votre condition dentaire. Un tel blanchiment devrait maintenir un éclat durable de 2 à 4 ans, avec pour avantage supplémentaire d’éviter les blanchiments trop fréquents qui peuvent abîmer votre émail.

 
Dr François Lechner,
Fondateur, Prisma Dentistes

« Retour au blogue

Approuvé par Dr Lechner

Dr François Lechner

Le Dr François Lechner a fondé la clinique dentaire Prisma Dentistes à Ville-Mont-Royal il y a plus de 30 ans. Au fil de sa pratique, il a développé ses compétences en dentisterie générale et familiale et il est fier d’offrir un service complet à ses patients. Il s’intéresse également à la dentisterie neuromusculaire, ainsi qu’à la prise en charge des troubles du sommeil.

Dr François Lechner